QGIS : Utilisation des listes (array)

Il est possible d’enregistrer plusieurs valeurs dans un champs sous forme de liste (les array). Cette fonctionnalité est à mon goût très peu utilisée sur QGIS alors qu’elle offre une multitude de possibilités sympathiques : par exemple pour traiter des résultats issus de jointure one-to-many ou n’importe quelle situation où vous avez besoin d’avoir plusieurs valeurs dans une colonne. Il existe aussi la possibilité de manipuler des tableaux associatifs (clés -> valeur), appelé map (mauvaisement traduit carte) dans QGIS. Pythoniquement, les array correspondent aux listes et les map aux dictionnaires.

Continuer à lire … « QGIS : Utilisation des listes (array) »

Publicités

Isochrones et isodistances sur QGIS

isochrone3

Les isochrones permettent de représenter les secteurs où il est possible de se rendre en un temps donné : les endroits à moins de 30 min d’un hôpital, à 5 minutes de chez vous, etc. Lorsqu’on s’intéresse à la distance à parcourir plutôt qu’au temps, on parle alors d’isodistance.

Continuer à lire … « Isochrones et isodistances sur QGIS »

Utiliser les données OpenStreetMap sous QGIS (via SpatiaLite)

Importer des données OpenStreeMap dans une base Spatialite

qgis-spatialite-osm

Il existe une multitude de moyens d’importer des données d’OpenStreetMap pour les exploiter sous un logiciel SIG.

Je vais vous présenter ici une solution permettant d’importer les données dans une base SQLite/SpatiaLite. SpatiaLite est gérée nativement par QGIS et propose une alternative plutôt intéressante aux fichiers shapes (meilleurs performances, fichier unique et portable, requêtes SQL…).

Continuer à lire … « Utiliser les données OpenStreetMap sous QGIS (via SpatiaLite) »